Population

Pour rapprocher les citoyennes et citoyens des villes partenaires, la Fondation organise régulièrement des journées d’échange.

Lors de ces journées, la population de l’une des deux villes est invitée à découvrir la ville partenaire et à rencontrer ses habitants et autorités, ceci pour un prix très modique. A cette occasion, l’accès aux musées est en général gratuit pour les participants-es.

Les visites se font alternativement dans une ville puis dans l’autre. Les prochaines visites seront annoncées par voie de presse.

Sport

Les activités sportives permettent des échanges qui transcendent les barrières linguistiques ou géographiques. Les rencontres et interactions se font alors tout simplement, dans un cadre ludique voire compétitif.

La Fondation soutient les projets sportifs entre les deux villes. C’est ainsi par exemple que les habitant-e-s de Winterthour peuvent participer à la course populaire La Trotteuse de la Chaux-de-Fonds, qui se tient chaque année avant Noël, à des conditions particulièrement avantageuses.

Culture

La Fondation Winterthour – La Chaux-de-fonds soutient toute forme de contact culturel entre les deux villes.

Ce peuvent être par exemple des expositions, des concerts ou des représentations théâtrales organisé(e)s dans la ville partenaire. Par ce moyen, la population découvre la vie culturelle de la ville jumelle et les artistes ont l’opportunité de se présenter dans un environnement différent. Idéalement, de tels projets devraient conduire à un dialogue et à une collaboration entre les acteurs culturels des deux cités partenaires.

École

Un échange scolaire offre la possibilité de découvrir une nouvelle culture ainsi que la vie dans un autre canton. La confrontation linguistique et culturelle qui se crée entre les élèves élargit leur horizon et leur permet d’entrer en relation avec d’autres écolières et écoliers.

Les écoles organisent elles-mêmes leurs échanges scolaires. Le plus souvent, c’est un-e enseignant-e qui est responsable des programmes d’échange au sein de l’école.

La demande de soutien doit parvenir à la fondation par le biais de la direction de l’école ou l’enseignant-e directement.

La fondation décide du montant octroyé à titre de soutien financier sur la base du projet qui lui est soumis.